Nos vignerons sont engagés / entretien

September 2, 2019

 

 

Gabriel Meffre, 

un négoce très engagé

 

La société Gabriel Meffre, située à Gigondas, a été évaluée et confirmée au niveau 3 du label RSE Engagé (Iso 26 000).

 

Entretien avec Audrey Chaufournier, responsable qualité sécurité environnement.

 

En 1993, Gabriel Meffre débute la démarche Qualité Iso 9 002. C’est le commencement d’une réflexion, d’un engagement vers le développement durable ?

À l’époque, nous avions participé au groupe de travail mis en place par Inter Rhône. Il s’agissait de s’organiser, de mettre en place une méthodologie face à la réglementation et l’analyse des risques. J’ai intégré la société en 2000 comme responsable qualité pour gérer la sécurité des personnes et des locaux et déjà, je m’intéressais aux notions de développement durable. Rapidement, l’environnement a eu une place prépondérante. C’est en 2001 que nos domaines ont été labellisés Terra Vitis. La certification Iso 9 001 a été acquise en 2004 et la certification bio pour la cave, le conditionnement et le stockage en 2009.

2009, une date charnière pour l’entreprise ?

Oui, d’autant qu’il y a eu le rachat par Éric Brousse et Étienne Maffre, et l’arrivée de 40 personnes supplémentaires ! Par l’Iso 9001, nous connaissions nos points faibles. Les normes donnent des directions mais chaque entreprise peut aller plus loin sur certains points. Nous voulions créer un projet d’entreprise, fédérer et impulser une nouvelle dynamique, être dans une démarche de progrès et d’amélioration mais pas forcément revendiquée.

 

Comment avez-vous procédé?

Nous avons débuté par un diagnostic 3 D : Destination Développement Durable. Une grille avait été mise au point par le mouvement coopératif de France en Aquitaine. Il fallait s’appuyer sur un référentiel, car il y avait différentes pistes à exploiter. Tous les cadres et chefs de service ont suivi une formation car il fallait fédérer et sensibiliser les salariés, en se questionnant : quels sont les impacts de mon projet en matière de santé, d’environnement, d’économie.

 

Concrètement, vous avez des exemples ?

Il y a eu d’abord l’allègement de nos bouteilles de la gamme «La Chasse». Cela représentait moins 15 % de verre mais aussi du poids en moins à manipuler pour les caissières ! L’achat de nouveaux matériels d’analyse offrant plus de souplesse, de rapidité, de sécurité. Dernièrement, nous avons investi dans un nouveau compresseur à vitesse variable, récupérateur de calories.

 

Comment cela se passe-t-il pour le personnel ?

Tous les deux ans, nous planifions la découverte des coulisses de chaque service. Chacun organisant et animant des ateliers pour expliquer son métier. Le Service marketing par exemple, a proposé de développer une étiquette. En 2016, tout le personnel de l’entreprise, y compris le P.-D.G. est parti à pied, découvrir nos parcelles dans les Dentelles. Présentation des sols, des cépages, dégustation, jeux d’assemblage, ce fut compliqué à organiser mais très convivial.

 

Et pour vos partenaires vignerons ?

Nous avons des partenariats de plus de trente ans avec des contrats purement oraux ! Nos œnologues font un suivi amont pour la moitié d’entre eux, avec du conseil, de l’accompagnement. L’échange est primordial en matière de réglementation et de sécurité des personnes. Notre expérience de vigneron avec nos deux domaines aide à une vision de préparation plutôt que

 

https://gabriel-meffre.fr

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Sortie du Fanzyo Eté, mixé avec Yoyo Parents

June 30, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

August 12, 2020

August 11, 2020

August 10, 2020

Please reload

Archives